Écrit par 15:41 Nature & Loisirs

Randonnée – Comment éviter les ampoules ?

ampoules pieds randonnée

Les ampoules – qu’elles soient sur le talon, la plante du pied ou les orteils – peuvent rendre chaque randonnée, course ou excursion en montagne insupportables.

Mais comment se forment-elles et comment prévenir ces cloques qui nous irritent tant ? Six conseils pour éviter le pire.

Comment se forment les ampoules ?

Notre peau se compose de plusieurs couches, qui sont normalement imbriquées par de fines structures. La peau supérieure (épiderme), qui comprend également la cornée, est très superficielle. En dessous se trouve le derme, qui contient entre autres les racines des cheveux et les glandes sudoripares. La couche la plus basse, qui fait toujours partie de la peau, est ce qu’on appelle l’hypoderme, qui contient, entre autres, les vaisseaux sanguins.

Chaque fois que quelque chose frotte à plusieurs reprises, des forces dites de cisaillement agissent sur la peau. L’emboîtement entre les couches de la peau se desserre après un certain temps et le liquide tissulaire s’écoule dans la cavité nouvellement créée. Lorsque des couches plus profondes de la peau se détachent, le sang peut également s’écouler à l’intérieur forment une petite cloque sur la surface cutanée.

D’une part, c’est astucieux de la part de notre corps car le liquide protège désormais les couches profondes de la peau d’encore plus de pression ; cependant, la pression dans les tissus est augmentée ce qui active les cellules très sensibles de la douleur. C’est ainsi que le signal “douleur” est transmis au cerveau via les voies nerveuses sensibles.

douleur pied ampoule cloque

Au début, on ignore le léger frottement de nos pieds jusqu’à ce que chaque pas devienne de plus en plus inconfortable. Finalement, la douleur est presque insupportable. C’est à ce stade que les bulles des ampoules apparaissent lentement. Comment peut-on les prévenir avant qu’ils ne surviennent au cours d’une randonnée ? Réponses dans la suite de cet article.

Comment bien préparer les pieds à une randonnée ?

Le principe est simple mais sa mise en œuvre peut être plus difficile. Il s’agit d’éviter toute forme de frottement sur vos pieds lors de longues excursions sur divers types de terrains. Cela peut être plus facile ou plus difficile selon votre prédisposition personnelle et la structure de vos pieds. 

Voici tous nos trucs et astuces qui vont pouvoir vous aider à prévenir les ampoules et les pieds endoloris.

1. Des chaussures appropriées

La plus importante de toutes les règles en matière d’ampoules : Faire toujours attention à se chausser avec de bons souliers, adaptés et préalablement portés avant de partir à l’assaut des sentiers de randonnée. Dans cette sélection,  il est préférable d’investir un peu plus d’argent pour avoir une chaussure qui s’adapte vraiment parfaitement à votre pied. En cas de problèmes podologiques, une semelle intérieure ajustée individuellement peut être un avantage. 

En outre, les chaussures doivent être bien lacées, en particulier au niveau du talon, et ne doivent pas glisser lors de la marche et surtout lors de forts dénivelés.

lacer chaussure rando

Lors du laçage, assurez-vous que le talon est là où il devrait être. Si nécessaire, vous pouvez tenter plusieurs attaches en vous arrêtant plusieurs fois avant de trouver la bonne structuration.

Les chaussures neuves, en particulier celles en matériaux synthétiques, doivent toujours être rodées avant de longues randonnées. De plus, pensez à prendre une demi taille voire une taille en plus pour garder de l’espace pour des chaussettes épaisses et les gonflements qui surviennent inévitablement en fin de journée. 

2. Les bonnes chaussettes

Les chaussettes de randonnée sont le levier élémentaire pour éviter les ampoules. Surtout si vous êtes sensible à cette zone, vous devez attacher une importance aux choix de cette double peau. En tant que couche intermédiaire entre la chaussure et le pied, les chaussettes de sport jouent un rôle important dans la prévention des cloques et échauffements. Elles servent de rembourrage et gardent le pied au sec. 

Les chaussettes doivent être parfaitement ajustées en termes de taille et ne doivent pas se froisser lorsque vous les enfilez avec votre pied dans la chaussure. De plus, vous devez vous assurer que le modèle choisi absorbe bien la transpiration, en particulier avec des chaussures imperméables. 

Généralement les chaussettes en laine (mérinos) sont un bon choix pour l’hiver car elles peuvent absorber beaucoup d’humidité tout en restant sèches. À l’inverse, les chaussettes en coton ou en synthétique doivent absolument être évitées lors de la randonnée. Elles perdent leur forme lorsqu’elles sont mouillées et collent à la peau créant quasi immédiatement des brûlures puis des cloques. 

chaussettes laines

Le port de chaussettes plus épaisses ou plus fines dépend du domaine d’utilisation, de la température et du goût et doit être testé en cas de doute. Les chaussettes et les chaussures doivent toujours se compléter en termes de domaine d’utilisation. 

De plus, il existe désormais des gammes de chaussettes spéciales anti-ampoules. Celles-ci sont à double couche, ce qui signifie que les chaussettes intérieures et extérieures peuvent se déplacer dans des directions opposées sans créer de friction sur la peau. Ainsi, la chaussette frotte contre la chaussette et non directement sur la peau. 

3. Soins des pieds

Étant donné que le vrai problème touche toujours les pieds, il convient avant tout de leur accorder une certaine attention même avant votre départ. Si vous êtes sensible, vous pouvez appliquer la célèbre crème Noc des sportifs. Produite par la marque Akileïne Sport, cette solution lubrifie les surfaces plantaires afin de les rendre plus robustes aux frottements excessifs. 

creme pied

Cette crème réduit la friction et donc la probabilité de développer des cloques. Il est tout aussi important de veiller à ce que vos pieds soient secs, sinon les callosités vont gonfler et vous serez encore plus sujet aux phlyctènes.

4. Entraînement des pieds

La marche pieds nus régulière aide à rendre vos pieds moins sensibles. De la corne et des callosités naturelles se forment progressivement dans les zones fortement sollicitées. Cette action permet d’éviter les ampoules car ces protections cutanées servent de couche protectrice contre les contraintes ultérieures.

5. Bander les zones sensibles

Si vous savez que vous avez des prédispositions à l’apparition d’ampoules au cours de randonnée, une couche de ruban adhésif de type Leukotape® ou de sparadrap peut également vous aider à les éviter.

Il est important de coller la bande sur une peau propre et sèche et de s’assurer qu’elle ne se froisse pas. Sinon, au fil des pas, elles peuvent bouger et d’elles-même provoquer des cloques. Les bords du ruban doivent se trouver dans des zones moins sollicitées.

Vous devez attacher de l’importance à une bande textile solide et stable qui ne se détache pas lorsque vous transpirez.

proteger pied ampoule marche

6. Pansements spéciaux pour ampoules

Si vous partez en randonnée plus longue, des pansements spéciaux pour phlyctène sont recommandés pour la prophylaxie (par exemple Compeed®). Les patchs Compeed forment un coussin de gel sur la peau et protègent très bien la zone collée. 

Les pansements pour cloques ont l’avantage de ne pas ramollir la peau en dessous. Ils peuvent donc aussi coller au pied pendant plusieurs jours. Un pansement pour ampoules Compeed reste généralement sur le pied jusqu’à ce qu’il se détache tout seul.

Comment traiter les ampoules légères du pied ?

Si vous ressentez les premiers signes d’une ampoule imminente sur votre pied pendant un circuit de randonnée, comme une légère douleur, un frottement ou une rougeur, protégez immédiatement l’endroit avec du strap pour réduire le frottement. 

Vous pouvez soit utiliser quelque chose de plus ferme (par exemple du Leukotape®) ou des pansements spéciaux pour ampoules. 

Ces solutions express peuvent apporter un soulagement immédiatement, en particulier dans le cas de petites cloques ou de l’apparition de phlyctènes plus profondes. Cette astuce est généralement suffisante pour traiter les blessures et poursuivre votre aventure.

Le ruban adhésif simple a l’avantage d’être moins épais et un peu moins cher que les pansements Compeed.

bande pied anti ampoules

Cependant, il a l’inconvénient d’arracher parfois la peau en dessous lorsqu’il est retiré. Surtout si une véritable ampoule remplie de liquide se forme avec le temps, cela peut devenir très inconfortable

De leur côté, les pansements spéciaux pour ces blessures ont l’avantage de bien amortir la plaie et de réduire considérablement la friction.

pansement anti ampoule

Inconvénient : Ils sont légèrement plus chers et plus épais dans la chaussure. Toutefois, ils ont été étudiés pour rester en place durablement et tomber d’eux-mêmes à l’issue du traitement. À ce moment-là, l’ampoule sur le pied a généralement cicatrisé, de sorte que la peau n’est pas arrachée et qu’aucune nouvelle plaie ne se développe.

Faut-il les percer ?

Dans le cas de boursouflures très grandes et très douloureuses sur le pied, même les pansements pour ampoules ne suffisent souvent plus et vous devez prendre une décision. 

Soit vous protégez convenablement toute la plaie pour pouvoir poursuivre la randonnée ainsi ; soit, si la douleur devient trop insupportable, vous pouvez percer l’ampoule en suivant un schéma sanitaire strict. Bien que cela procure généralement le meilleur soulagement, cela implique également un risque d’inflammation ; c’est pourquoi vous devez peser soigneusement le risque dans chaque cas individuel.

Dans la mesure du possible, il est préférable de ne pas rompre la cloque et de préférer la voie du pansement pour ampoules pour éviter une surinfection !

Quels remèdes maison aident à soulager les ampoules aux pieds ?

Si vous recherchez des remèdes de grand-mère pour les ampoules, vous rencontrerez une multitude de suggestions sur le web. Du vinaigre de cidre de pomme à l’aloe vera en passant par l’huile d’arbre à thé et les sels d’Epsom, il existe d’innombrables suggestions. Leur point commun est l’idée de désinfecter ou d’assécher l’ampoule. 

soigner ampoule pied

Cependant, ces solutions sont valables si vous n’êtes pas en plein parcours de randonnée en montagne ou en forêt. Si vous ne pouvez vous arrêtez pour effectuer ce type de bain de pied, nous vous recommandons de panser les ampoules à sec ou d’utiliser un pansement pour phlyctène afin de protéger la plaie d’une éventuelle infection. 

Bien sûr, les remèdes maison tels que le thé à la camomille ont un effet nettoyant et peuvent aider mais si vous êtes pressé par le temps, séchez bien votre peau pour obtenir une guérison plus rapide et éviter la réapparition des ampoules.

Fermer