Écrit par 16:33 Camping & Bivouac

C’est quoi le camping sauvage ?

camping sauvage definition

Tout le monde connaît le terme « camping » mais que se cache-t-il exactement derrière l’association camping – sauvage ?

Loin du luxe des séjours dans des hôtels all inclusive ou des campings haut-de-gamme, il demeure des campeurs sauvages qui apprécient se poser avec leur abri cachés dans des endroits calmes et idylliques. Ce type de camping permet de profiter de la nature et souvent même d’économiser de l’argent. A condition, bien sûr, que vous connaissiez la situation juridique et/ou que vous ne vous fassiez pas prendre. 

Il s’agit de camper en pleine nature, proche des animaux, et surtout librement. En Europe et même partout dans le monde, il y a peu d’endroits où la planète est encore préservée et où il fait bon se ressourcer en veillant à laisser l’endroit aussi propre que l’on trouvé.

En effet, ce n’est pas si facile de trouver un bon et agréable endroit pour camper sauvage. Il y a aussi des difficultés juridiques : quelle est la situation juridique du camping sauvage en Europe ? Que devez-vous prendre en compte et comment obtenez-vous les informations pertinentes ? Où le camping sauvage, le camping sauvage et le camping sauvage sont-ils réellement autorisés ?

Quelle est la différence entre le camping et le camping sauvage ?

Le camping s’effectue dans des hébergements mobiles tels que tentes, caravanes, véhicules à moteur, camping-cars, mobil-homes… sur des terrains de campement encadrés qui offrent des installations sanitaires, des attractions et des ravitaillements.

Cette forme de voyage simplifiée par le fait que chacun construit son habitat ou ne dispose pas de services alloués s’est établi depuis plusieurs décennies. Il permet de partir en vacances en payant bien moins cher des infrastructures hôtelières souvent très coûteuses pour une famille. Toutefois, dormir en camping traditionnel n’est généralement pas véritablement très proche de la nature, se trouve surpeuplé, de plus en plus cher et ne permet pas de vivre une vraie aventure. 

De nos jours, ce qui était jadis une expérience familiale prend des formes presque luxueuses. Beaucoup de gens ne vont que dans des campings où ils peuvent regarder la télévision et accéder à Internet. Le critère d’avoir un supermarché et une piscine est également de plus en plus dominant.

Le camping sauvage, quant à lui, peut être décrit comme la forme de camping la plus originale. Il est presque à l’opposé de la définition du camping décrite ci-dessus, d’autant plus que sa pratique n’a pas lieu sur des terrains équipés ou qui ont été développés pour le tourisme. L’esprit de ce type de campement, c’est plutôt de passer la nuit loin des contraintes des campings bruyants en trouvant un recoin paisible au cœur de la nature. Cette façon spontanée de dormir dans un environnement non délimité est donc appelée « camping sauvage » ou « tente sauvage ».

camping libre

Qu’est-ce que le camping sauvage exactement ?

En France, on parle de camping sauvage lorsqu’on campe loin des campings payants ou des hôtels, etc. Le camping sauvage est un passe-temps pour les amoureux de la nature et les personnes qui aiment les petites ou grandes aventures. C’est une expérience idéale pour les estivants qui aiment passer des vacances bon marché sans restrictions majeures. 

Le camping sauvage du  latin  campus  « terrain » et ferus qui signifie « sauvage », « indompté » décrit une forme de tourisme inopportune. Dans ce contexte, les vacanciers passent la nuit dans des tentes, des vans ou des camping-car en se posant dans des lieux en marge des infrastructures dans le but de trouver des paysages authentiques et de la quiétude, sans débourser le moindre centime.

camping a letat sauvage

Le camping sauvage est devenu populaire au début du XXe siècle et est maintenant une forme populaire de vacances et de voyages. Il existe des opportunités dans le monde entier pour passer la nuit dans des endroits pittoresques, des champs verdoyants, et même parfois dans des parcs nationaux. Bien que les nuitées dans les campings soient généralement moins chères que dans les hôtels ; les prix ont convergé dans les régions de vacances convoitées des offres toujours plus élevées en haute saison. Cela a renforcé  le retour au camping sauvage et par conséquent, de nombreux pays ont dû prendre des mesures pour canaliser les campeurs qui se créent des emplacements partout, sans considérer l’environnement.

Dans la plupart des pays européens, le camping en dehors des installations désignées n’est pas autorisé ou n’est autorisé que sous des conditions strictes qu’il convient de connaître avant de chercher à vous installer quelque part.

Situation juridique du camping sauvage en France

Ceux qui sont attirés par la France pour un séjour en camping n’ont pas autant de liberté dans le choix de leur lieu de séjour que dans d’autres pays Européen. Ici, il convient de noter que le camping sur une propriété privée n’est légal qu’avec l’autorisation du propriétaire. 

De nombreux campeurs trouvent des lieux prestigieux en se faufilant sur des sentiers, ou dans  des champs, mais il faut donc veiller à toujours rester sur des terrains libres de droit ou en aviser le propriétaire le cas échéant.

De plus, la prudence est de mise sur le littoral et à proximité des sites touristiques. Il y a une interdiction générale de camper sur l’ensemble de l’hexagone car les falaises, dunes et aux bordures de mer et d’océan représentent un danger et une fragilité qu’il faut à tout prix préserver. Si vous enfreignez ce règlement, le camping sauvage ou dans des zones de protection de l’eau peut s’avérer être très coûteux. Ceux qui ne passent pas la nuit dans les lieux désignés peuvent s’attendre à des amendes pouvant aller jusqu’à 1 500 €.

Le bivouac, en revanche, est généralement autorisé, mais vous devez vous assurer une fois de plus sur place qu’il n’y a pas de réglementation particulière pour le site sélectionné, qui sont signalés par des panneaux au cas par cas. Dans les parcs nationaux, il faut aussi noter qu’il faut compter environ une heure de marche entre la sortie et le lieu de votre campement. En général, vous pouvez vous renseigner à ce sujet auprès de n’importe quel office de tourisme.

faire du camping sauvage

Réglementation Européenne sur le campement libre

Dans de nombreux pays comme en France, le camping sauvage est interdit ou seulement autorisé sous des conditions strictes. Dans la pratique, cependant, le camping sauvage n’est souvent pas puni mais toléré. 

Si vous installez votre petite tente au coucher du soleil et repartez au crépuscule, vous n’aurez pratiquement aucun problème. Plus vous vous faites discrets, mieux c’est ; également pour des raisons de sécurité.

Dans les régions touristiques, cependant, l’interdiction est strictement appliquée et il y a parfois des sanctions qui refroidissent rapidement toute envie de dormir à la belle étoile. Voici tout ce que vous devez savoir à propos du camping sauvage. 

C’est souvent une bonne idée de demander aux propriétaires de propriétés privées la permission de camper librement. Les gens sont souvent gentils et amicaux et autorisent les nuitées. Si vous êtes particulièrement chanceux, vous pourrez même prendre un petit déjeuner le lendemain. En tout cas, vous avez établi un nouveau contact qui est certainement précieux.

À noter que le camping sauvage est autorisé en Scandinavie (Suède, Norvège et Finlande entre autres). En effet, ce type de campement libre est couvert par le droit d’accès du public, qui permet de s’installer et de camper en pleine nature.

Cette situation juridique est pour  le moins avantageuse car des vacances en Suède en camping-car peuvent être beaucoup moins chères si vous n’allez pas dans des campings chers mais cherchez simplement un endroit agréable au bord d’un lac pour passer la nuit.

Cependant, il faut toujours noter qu’en tant que campeur sauvage, vous êtes un hôte de la nature et devez vous comporter comme tel. Les nombreuses interdictions de camping sauvage découlent du fait que malheureusement trop de personnes ne se comportent pas correctement et pourraient nuire à la nature. 

Le camping sauvage ne signifie pas organiser des fêtes sauvages en plein air, griller des tonnes de chamallow et ensuite laisser des bouteilles de bière et des mégots derrière vous.

« Votre liberté s’arrête là où commence celle de vos semblables » ; restez donc fidèles à ce principe et étendez-le jusqu’à vos déplacements et vos actions au cœur de la nature.

Fermer