Écrit par 17:49 Equipement & Accessoires

Quelle tente d’hiver choisir ? 5 conseils pratiques à retenir

tente hiver

Le camping d’hiver est un véritable défi, il n’y a pas de place pour les grands compromis et les erreurs, car les enjeux augmentent à mesure que la température baisse. À cette saison,ce n’est pas seulement notre confort et notre bien-être qui sont en jeu, mais aussi la santé, et parfois la vie. 

Lors de la planification d’une nuit dans le froid, vous devez prendre soin de chaque élément que ce soit en termes de vêtements adéquats, matelas, sac de couchage et toile de tente. En hiver la tente doit avant tout résister aux rafales de vent et à la pression des chutes de neige. Contrairement aux apparences, choisir la bonne tente pour des conditions autres que l’été est assez difficile. Les brevets et solutions utilisés en été peuvent s’avérer totalement impraticables voire nuisibles en hiver. 

Dans cet article, vous découvrirez les cinq aspects les plus importants lors du choix d’une tente à utiliser dans des conditions hivernales.

À quelles conditions faut-il se préparer lorsqu’on campe en hiver ?

Avant de décider d’acheter une tente, réfléchissez toujours aux conditions dans lesquelles vous serez confrontés lors d’un camping d’hiver. 

La première chose est la basse température. En hiver on peut s’attendre à des plages de quelques degrés positifs comme descendre à plusieurs dizaines en dessous de zéro. Une température positive aura un impact sur une humidité élevée et une faible stabilité du substrat, tandis qu’une température négative affecte négativement la résistance des matériaux. En hiver, l’intérieur de la tente est considérablement refroidi par le vent. En été, un tel effet est parfois même le bienvenu ; mais en hiver, il réduit considérablement le confort de repos. 

tente neige

De plus, de fortes rafales peuvent souffler des particules de neige glaciale. Cet aspect doit également être pris en compte lors du choix d’une tente, car il faut trouver un compromis difficile entre une bonne ventilation et une bonne isolation thermique. Vous ne pouvez pas non plus oublier les chutes de neige. Pendant une seule nuit, on peut être recouvert d’une épaisse couche de duvet blanc, qui va fortement s’appuyer contre la structure de la tente, ce qui peut entraîner son affaissement. 

Par conséquent, il sera important de choisir la bonne structure de tente ainsi que le diamètre et le matériau du cadre. Il convient également de prendre en compte le fait qu’en hiver, nous portons plus de couches de vêtements et que les sacs à dos ou bagages sont beaucoup plus volumineux. L’intérieur de la tente doit donc avoir un espace suffisamment grand.

Quelle tente faut-il privilégier en hiver ?

Comme nous venons de l’évoquer brièvement dans les conditions météorologiques hivernales, l’une des choses fondamentales à considérer lors du choix d’une tente est le type de structure. 

La structure a un impact essentiel sur la stabilité de la tente, ainsi que sur la facilité de son montage. En un mot, les structures les plus courantes sont les tentes dôme (igloo) et les tunnels. On peut également trouver des modèles géodésiques et semi-géodésiques et divers types d’hybrides, mais ils sont moins courants. La structure de la tente doit rester stable par vent fort et résister à la charge de neige accumulée sur son double toit. 

Les modèles dôme et tunnel résistent bien au vent, mais la situation est différente lorsqu’il y a une grande quantité de neige mouillée à la surface de la tente. Dans ce cas, les modèles de dômes qui n’ont pas de grosses sections de matériau meuble, comme c’est le cas dans les structures de tunnel, fonctionnent mieux. De plus, les modèles à dôme ont des parois plus raides pour réduire l’accumulation de neige. 

tente froid

En outre, la structure en dôme a l’immense atout d’être également autoportante. Les tentes dôme nécessitent une stabilisation dans le sol, dans l’Igloo, les saisines ne servent qu’à assurer une plus grande stabilité, et la tente elle-même tient debout. Lors du choix d’une tente d’hiver, il faut donc se concentrer uniquement sur les structures basées sur une armature externe, ce qui permet de la déployer plus rapidement et plus facilement, même par vent fort. Cependant, évitez de choisir des structures monocouches en raison de la condensation importante de la vapeur d’eau, qui gèle rapidement dans des conditions hivernales.

Quels sont les éléments de durabilité les plus importants d’un tente hivernale ?

Les conditions hivernales diffèrent sensiblement de celles rencontrées en été. Les basses températures affaiblissent les matériaux, les raidissent, ce qui peut entraîner des dommages mécaniques, notamment des fissures. Les structures ultra-légères constituées d’un cadre très fin et d’un double-toit presque transparent présentent un risque beaucoup plus élevé de tels problèmes. 

De plus, la neige qui s’accumule à la surface de la tente peut provoquer l’effondrement ou même la rupture de la toile. Les gammes de toiles conçues pour les climats hivernaux doivent avoir un cadre qui restera flexible à basse température et résistera à la charge supplémentaire. Sur le marché, on retrouve principalement deux types de matériaux utilisés dans la fabrication des cadres : 

  • La fibre de verre 
  • Et l’aluminium. 

La fibre de verre est flexible et peu coûteuse à produire, mais elle se décolle et se fissure souvent. Son utilisation dans des conditions hivernales n’est pas recommandée, il est certainement préférable d’investir dans une structure basée sur un cadre en aluminium 7001. Les tubes d’aluminium résistent bien aux températures négatives et sont également beaucoup plus légers. Le type de matériel utilisé n’est pas tout ce qui n’est pas mentionné dans de nombreux guides. Le diamètre des arcs utilisés est également d’une grande importance. Dans le cas des tentes touristiques, on trouve généralement des tailles de 7 à 11 mm. Une tente d’hiver pour 2 à 3 personnes élaborée pour l’hiver doit avoir un diamètre d’arceau d’environ 9,5 mm. Un paramètre inférieur fragilisera la structure et pourra ne pas supporter la pression de la neige. 

Des matériaux résistants à la chaleur n’en sont pas moins essentiels, notez que ceux-ci sont généralement en polyester ou en nylon. Le polyester a une plus grande résistance aux rayons UV, est hydrophobe et bon marché, mais moins résistant à la déchirure que le nylon (ce qui provoque l’utilisation d’un matériau plus épais – plus lourd). Le nylon respire mieux, est léger et durable, mais moins imperméable. 

Quel que soit le choix final, assurez-vous que le matériau est renforcé avec du RipStop et recouvert de silicone. De plus, le nylon ne doit pas être plus fin que 40D. Le paramètre d’étanchéité doit être supérieur à 2000 mm. Pour le sol de la tente, le polyester et le nylon susmentionnés, ainsi que le polyéthylène, sont également utilisés. Ce dernier est le plus puissant mais en même temps le plus lourd.

Que faut-il prendre en compte dans le choix d’une tente d’hiver ?

En raison de la spécificité du camping d’hiver, il convient d’examiner quelques aspects supplémentaires qui peuvent affecter la décision d’achat.

La taille de la tente

Lorsque vous faites le choix d’une tente d’expédition, il faut toujours choisir des espaces internes légèrement plus grands que le nombre d’utilisateurs prévu. Par cette saison fraîche, nous emportons plus de choses avec nous, et on est certainement moins ravi d’aller se changer à l’extérieur car la surface intérieure est beaucoup trop exiguë. 

L’espace optimal pour 2 personnes est de 150 cm de large et 220 cm de long. La hauteur de la tente à partir de 110 cm vous permet également de vous asseoir librement à l’intérieur. Il serait préférable que la tente ait 2 entrées créant de petits vestibules où vous pourriez placer des accessoires pas forcément utiles dans le dôme central.

La ventilation

Un véritable fléau lorsqu’on dort dans une tente, c’est la condensation de la vapeur d’eau qui peut même geler lorsque les températures descendent en dessous de zéro. Même si c’est toujours un compromis difficile, car on ne veut généralement pas refroidir une tente en hiver, ce point est crucial pour bien respirer. 

Les fenêtres de ventilation doivent être en haut de la tente et tant qu’il n’y a pas de blizzard, laissez-les entrouvertes. Si la nuit est assez chaude, ouvrez également légèrement l’entrée de la tente – les fermetures à glissière à deux pôles utilisées sous arcs sont utiles dans ce cas. La ventilation est également d’une grande importance lors de la cuisson à l’intérieur de la tente. Cuisiner à l’intérieur est dangereux et déconseillé, mais c’est largement pratiqué, alors n’enchantons pas la réalité, mais pensez à ouvrir toutes les fenêtres et ouvrir toutes les entrées lorsque vous vous avisez de faire cette pratique.

manger tente neige

Le poids

Ce n’est pas un hasard si le sujet du poids est inclus à la fin de nombreuses descriptions de produits pour camper lors d’expéditions ou de randonnées. S’offrir un confort et une sécurité adéquats dans des conditions hivernales détermine malheureusement l’augmentation du poids de la tente. Il faut donc s’apprêter à transporter une tente d’hiver pour 2 personnes pouvant peser un minimum de 2 kg.

Le footprint de neige 

Les bâches sont, en quelque sorte, une extension de la structure du dôme étendu au sol. Dans des conditions hivernales, le footprint doit être recouvert de neige, ce qui améliore considérablement la stabilité de la tente au vent et l’empêche en outre de prendre au vent. De plus, cela augmente encore le confort thermique à l’intérieur du dôme. 

Si votre tente n’en a pas, vous devez creuser une plate-forme suffisamment profonde pour que les bordures soient clairement en dessous de la couche supérieure de neige.

La couleur

La couleur est dans une certaine mesure une affaire individuelle. Une tente d’une couleur vive et très différente sera plus facile à trouver dans des conditions météorologiques difficiles. Les couleurs kaki ou sable sont davantage destinées au camouflage et permettent de se fondre dans l’environnement. Lorsque votre objectif est d’observer la nature, en particulier celle qui est animée, cela revêt une grande importance.

tente expedition

Quel est le meilleur modèle de tente d’hiver ?

Essayons de résumer les informations recueillies et de trouver la tente optimale pour le tourisme d’hiver. Nous savons avec certitude que la tente doit être à double couche, ce qui est conseillé en raison de la grande quantité de condensation et de vapeur d’eau. 

La structure doit être en dôme, car elle est autoportante et résiste bien au vent. De plus, ces modèles peuvent supporter une charge supplémentaire sous forme de neige résiduelle. Le cadre doit être en aluminium, de préférence de 9,5 mm de diamètre. 

Privilégiez également un double toit en polyester ou en nylon (40D), renforcé de RipStop et recouvert de silicone avec un paramètre de résistance à l’eau de minimum de 2000 millimètres. 

La base de la tente polyester ou nylon doit être recouverte de polyuréthane avec une étanchéité de 5000 mm. Ce critère permettra de ne pas laisser passer l’humidité, ou de pouvoir planter la tente sur une surface neigeuse. L’intérieur doit pouvoir accueillir 2 personnes et leurs sacs à dos, leur permettre de rester en position assise et avoir une bonne ventilation. 

Les tabliers de neige sont également recommandés, car ils assurent une grande stabilité au vent et empêchent les vents, augmentant le confort thermique. Si vous ne vous souciez pas de vous fondre dans l’environnement, choisissez de préférence une couleur vive qui sera bien visible en cas d’appel aux secours de montagne.

Parmi les marques les plus célèbres en matière de tente d’expédition, on peut citer :

  • Hilleberg
  • Rab
  • Crux
  • Mountain Hardwear
  • Eureka
  • MSR
  • Helsport

Les coups de coeur de la rédaction  :

Tente de randonnée ultralégère Hubba Hubba™ NX

La structure des tentes MSR répondent à toutes les attentes des aventuriers de l’hiver. Une construction rapide, deux vantaux extérieurs permettent d’obtenir  deux vestibules séparés,  des matériaux de toit et de sol correctement sélectionnés, un cadre en aluminium de 9,5 mm, des gouttières pare-neige, un espace intérieur suffisant et un poids de 1540 g font de cette tente un excellent choix pour le tourisme d’hiver.

Tente d’hiver Maverick 2 Ferrino HighLab

Un autre modèle de tente correspondant aux expéditions hivernales, c’est la Ferrino Maverick. Adaptée à une utilisation dans les conditions météorologiques les plus difficiles, elle présente de nombreux avantages dont notamment celui de ne peser que 2500 g (complète). Avec un dôme intérieur de 1,5m3, elle possède des œillets en nylon pour fixer la tente au sol à l’aide de piolets, skis ou corps morts pour un montage sur neige plus aisé. Avec ses 2 arceaux duraluminium trempé 7001T6, et des matériaux de sol et de double toit en Teflon Shield, ce modèle garantit une nuit en toute sécurité dans des conditions hivernales.

Comment monter une tente en hiver ?

Au tout début, il convient de dire honnêtement que déplier une tente en hiver est plus exigeant que de le faire en été. Choisir un lieu, le préparer et l’aménager les mains tremblantes n’est pas des plus agréables. 

Pour faire au plus vite sans faire n’importe quoi, commencez toujours en vous concentrant sur le choix du bon emplacement. Une forêt est généralement un bon endroit, elle vous protégera du vent et des tempêtes de neige. Si vous décidez d’un tel emplacement, vous devez simplement faire attention s’il y a des branches séchées au-dessus de vos têtes qui pourraient tomber et constituer une menace pour vous. 

Un autre bon emplacement est la lisière de la forêt. Elle offre une couverture partielle et permet également d’admirer la vue et les animaux sauvages. 

En effet, dans un grand espace ouvert, il faut s’attendre à du vent fort, du froid et à la possibilité de devoir couvrir votre tente en raison des chutes de neige et de la poudreuse.

tente montagne

Vous l’aurez compris, il n’y a donc pas de solutions parfaites pour la monter. Sur une crête et du côté au vent, on peut s’attendre à des vents très forts, et du côté sous le vent, de la neige soufflée peut s’accumuler. Si vous décidez de passer la nuit sur une crête ou du côté au vent, vous devez préparer une plate-forme suffisamment profonde qui vous protégera du vent. vous pouvez la creuser puis la piétiner pour la rendre aussi stable que possible. Essayez aussi de créer une couverture contre le vent avec de la neige moulée sur les façades. Dépliez toujours la toile de tente avec le vestibule dos au vent en stabilisant la structure avec bâtons de randonnée ou de skis et, bien sûr, recouvrir le footprint d’une fine couche de neige pour stabiliser l’ensemble. 

Si vous choisissez une tente à une crémaillère extérieure, le déploiement devrait se dérouler sans heurts. Dans ce cas, commencez la structuration dos au vent et fixez la tente au sol pour qu’elle ne s’envole pas. De plus, vous pouvez y jeter un sac à dos pour la maintenir sur le terrain afin de planter les sardines correctement. Enfilez ensuite l’armature dans les fourreaux, puis soulevez la tente en stabilisant au maximum la structure avec de la neige. Cela peut toujours profiter à votre tente d’hiver.

Fermer